Jeux vidéos : un danger pour mon enfant ?



Depuis 2010 et pendant 3 jours au mois de novembre ont lieu les journées mondiales du jeu vidéo.

Faut-il laisser les enfants jouer aux jeux vidéos ? Est-ce dangereux pour mon enfant ?

En tant que parents, cette question vous a forcément traversé l’esprit. Nous avons effectué quelques recherches pour démêler le vrai du faux et surtout pour dédramatiser : non vous n’êtes pas un mauvais parent si vous laissez vos enfants jouer aux jeux vidéos !


Les jeux vidéos font entièrement partie de la vie quotidienne, c’est pourquoi il semble difficile pour les parents de détourner totalement leurs enfants de cette pratique.


Quelques études pour mieux comprendre


Une étude réalisée en 2020 à partir de données fournies par des acteurs de l’industrie du jeu vidéo indique que les jeux vidéos peuvent avoir de réels bienfaits sur les joueurs et notamment sur leur santé mentale. En effet, ils déclarent que les jeux vidéos leur procurent du bien-être et sont créateurs de lien social. L’étude nuance cependant ce propos en déclarant que cette donnée ne s’applique pas aux joueurs qui s’adonnent aux jeux vidéos pour “fuir la réalité”.


Dans une étude de 2003, les chercheurs ont même démontré que les jeux vidéos peuvent avoir un impact positif sur les capacités visuelles attentionnelles : attention visuelle accrue, facilité à repérer une cible en vision centrale et périphérique, attention sélective… Ils constatent également une amélioration des réflexes, du sens de l’observation, de la mémoire, de la planification d'actions, du raisonnement inductif…


Et la violence dans tout ça ?


La violence dans les jeux vidéos est source d’angoisse pour les parents qui craignent que leurs enfants soient confrontés à des situations non adaptées à leurs âges. Les études actuelles ne permettent pas de déterminer si les jeux vidéos induisent réellement un comportement violent chez les joueurs. Le risque avancé par les chercheurs pourrait être la désensibilisation et la banalisation de la violence dans la vie réelle. Rappelons néanmoins que les jeux à caractère violent ne représentent pas la majorité des jeux vidéos du marché.


Les jeux vidéos et le jeu de manière générale sont bénéfiques pour l’enfant à bien des niveaux. Le trop-plein de jeux vidéos en revanche entraine un déséquilibre qui mérite de s'interroger. Pourquoi mon enfant se focalise-t-il sur les jeux vidéos ? Que recherche-t-il à travers cette pratique ?

Le problème ne vient non pas du jeu en lui-même, mais du fait de ne pas varier les activités qui permettent à l’enfant d’acquérir des compétences multiples dans plusieurs domaines (concentration, habilité, sociabilité, etc.).


Quelques conseils pour une bonne pratique


Évitez les jeux vidéos avant six ans et pour les adolescents, rappelez-leur que les écrans ne sont pas un refuge à l’ennui. D’autres activités existent !

Vous pouvez également vous inspirer des “4 temps sans écrans” de la psychologue Sabine Duflo :


1. le matin avant d'aller en classe

2. pendant les repas

3. avant d'aller dormir

4. dans les chambres, quelque soit l'heure


L’éducation au numérique constitue une bonne alternative à la suppression complète des jeux vidéos au sein du foyer. Établissez des règles justes avec votre enfant sur sa pratique des jeux vidéos : temps de jeu, heures sans écrans (idéalement pour toute la famille), pièces interdites aux jeux vidéos (la chambre par exemple)…


Intéressez-vous à ce que votre enfant fait dans son jeu comme avec n’importe quel autre jeu : as-tu joué avec des amis ? As-tu construit quelque chose aujourd'hui ?

Non seulement votre enfant sera ravie de partager sa passion avec vous, mais en plus cela enlèvera l’aspect “punitif” lié à la réglementation du temps d’écran. Si possible, jouez avec lui ! Cela permettra de débloquer un nouveau lien avec votre enfant et parfois d’ouvrir un dialogue en entrant dans son monde.



Sources :


Green, C. S., & Bavelier, D. (2003). Action video game modifies visual selective attention. Nature, 423(6939), 534‑537. https://doi.org/10.1038/nature01647


Johannes, N., Vuorre, M., & Przybylski, A. K. (13 Novembre 2020). Video game play is positively correlated with well-being. https://doi.org/10.1098/rsos.202049


Une étude scientifique conteste le lien entre violence et jeux vidéo. (2018, mars 21). Le Monde.fr. https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/21/une-etude-scientifique-conteste-le-lien-entre-violence-et-jeux-video_5274403_4408996.html







2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout