• AIKA

GROSSE FOLIE, JE PRENDS UNE DEMI-JOURNEE

Dernière mise à jour : 15 déc. 2020




Que l'on soit active ou bien au foyer, qui n'a jamais voulu prendre du temps rien que pour soi.

Se dire " je vais poser une demi-journée pour moi et par pour les enfants"...

Grosse culpabilité, hein !! Et bien non. Alors oui, pour ma part à chaque fois, je me dis que j'aurais mieux fait de prendre ces quelques heures pour profiter plus de mes enfants.

Mais est-ce que nos enfants ont envie de passer une après-midi avec un zombie, pendu à son téléphone, qui peine à discuter avec eux ...

Donc maintenant ( enfin après le confinement), j'irai peut-être même un samedi après-midi ( très audacieux ) juste me balader et regarder cette ville qui m'a bien manqué ces derniers temps seule ...


Mais si vous n'arrivez pas à franchir le pas, voici quelques informations qui, je l'espère, finiront de vous convaincre ...


Surdose de travail


Beaucoup de français possèdent un rythme de travail dense. Cette dose importante de concentration peut avoir des répercussions non-négligeables sur l’esprit de chacun. En effet, on estime que dans l’hexagone, environ 3 millions d’actifs seraient à la limite du burn-out (source www.labo-lestum.fr). Mais comment savoir où se situe la limite? Comment l’éviter? Rendez-vous chez Magic-Maman pour faire le test.


Jour off: éviter le burn out


Les jours off, c’est-à-dire les jours sans travail et sans facteurs de stress permettent de se déconnecter d’une réalité, parfois mouvementée, du quotidien. Ils sont nécessaires car ils vous offrent un certain nombre de bienfaits :

  • Prendre soin de soi: les jours off permettent en effet de se retrouver et de pouvoir faire des choses pour soi-même.

  • Prendre du recul sur les choses: sortir le nez du travail permet de réfléchir à autre chose, d’aborder la réalité sous d’autres angles.

  • Sortir du quotidien: la routine quotidienne peut devenir lassante si l’on ne se laisse pas de jour de pause.

16 vues0 commentaire